Partagez| .

Dans la gueule du reptile [Anibal & Asenath]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Anibal
Gardien de l'Egypte

En savoir plus

MessageSujet: Dans la gueule du reptile [Anibal & Asenath] Jeu 27 Fév - 20:45

Une échauffourée. Qui aurait pu penser que cela arriverait ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi ici ? Pourquoi à moi ? Tant de questions et si peu de réponses… Et ce sang qui coule. Le mien. Je suis touché. C’est indéniable. Je risque de m’effondrer. Les crocodiles auront-ils raison de moi ? Quelle triste fin que cela…
Le regard vide, légèrement vitreux, j’avançais sur les bords du fleuve. Mes pieds, buttant dans les irrégularités de ce terrain sablonneux, manquaient de me faire choir. L’embuscade avait été trop bien préparée. Les égyptiens ont beau être des paysans que l’on juge incultes pour la plupart, ils n’en sont pas moins les héritiers d’une culture grandiose que certains arrivent encore à faire vivre. Des hommes portent ces millénaires à bout de bras. Des individus que l’on ne peut reconnaître au premier regard arrivent à nous percer à jour avec une facilité déconcertante. Ils ont fondu sur la troupe de gardes auxquels j’appartiens. Ils ont littéralement détruit toute tentative de résistance. Et pourtant, ce sont eux les opposants, les révoltés. Quand une trentaine d’inconnus est sortie de toutes parts, je n’ai pas cru que nous aurions tant de mal. Mais la foule à parler. Cheres divinités… j’ai mal.
Un pas de plus et c’est la chute. J’ai reçu un coup à la tempe, un autre dans les côtes, et certainement beaucoup trop dans le dos ou ailleurs. J’ai les jambes plus lourdes que du marbre et plus fragiles que du roseau. J’ai tangué et me voici au sol. Mon visage est dans la boue, un temps, avant que je ne parvienne à trouver un semblant d’équilibre sur mes bras. Je ne possède plus rien : ni arme, ni tenue en état, ni troupes pour m’épauler. Si je n’avais su courir au gré des ruelles et de la foule pour rejoindre le bord du Nil, c’en aurait été fini de moi. Mais jamais je n’aurais pensé devoir marcher si loin pour trouver le repos. Ici et là, des agriculteurs s’occupent durement de leurs tâches. Certains me regardent trébucher, d’autres s’arrêtent tout bonnement en se demandant si les reptiles m’auront. Quelle ironie ce serait… moi, le serpent, finir dans le ventre d’un alligator.
Au milieu des terres cultivables, je tombe alors de nouveau. Les rumeurs de la ville sont loin et j’ignore ce qu’il s’y passe. J’imagine que le jour arrivera bientôt où les citadins prendront d’assaut le palais de Pharaon. Ce ne sera pas un mal. J’aurais voulu être avec eux pour prendre les armes et mettre à bas le faux roi d’Egypte. Quel comble de trépasser par la faute de mes frères. S’ils savaient qu’ils s’en sont pris au gardien de leur peuple et non à leur ennemi. Mais ce n’est pas eux qu’il faut blâmer. Je suis un lâche. Si je parvenais à me redresser, je leur prouverais, je leur montrerais le chemin. Mais je peine bien trop. Dans ce semblant de hameau où règne la misère, je tiens tout juste sur mes jambes tremblantes. Je lutte contre moi-même, tandis qu’avancent ces rampants à l’immonde carapace et à la gueule béante…

_________________

"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards, ni patience."
René Char
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternity.creerunforum.eu

Dans la gueule du reptile [Anibal & Asenath]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Que je meurs à l’instant si l’envie me reprend de remettre ma tête dans la gueule du serpent [ pv Monsieur ]
» Wu et le plat de pâtes : le cul bordé de nouilles ou le plat dans la gueule ?
» Sebastian Lacrymosa
» [FB] Un invité surprise;
» [Environs de St-Jean-d'Angély] Dans la gueule du loup (Amy/Gabie)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternity :: Show must go on ! :: Hors les murs, Basse-Egypte :: Rives du Nil-