Partagez| .

Asenath | Fiche terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Asenath
Médecin

En savoir plus

MessageSujet: Asenath | Fiche terminée. Lun 17 Fév - 12:01


   Asenath
  

  
« Soit toujours en quête de savoir. »
IDENTITÉ

  

• Nom : Asenath.
• Âge : 67 ans.
• Lieu de naissance : Saïs, delta du Nil.
• Statut : Médecin.
• Orientation sexuelle : Bisexuelle.
• Éternel ou Mortel prédéfini ? Eternelle.
• Conscience de son immortalité ? Consciente de l'arrêt de son vieillissement.
• Dieu loué/idéal : Neith, la déesse titulaire de Saïs, mais aussi Thôt, dieu du Savoir et de la Médecine. // Asenath inspire à l'harmonie et à l'équilibre dans toute chose.

  
PHYSIQUE

  

  • Taille : 1m57.
  • Poids :  45 kg.
  • Corpulence :  Chétive.
 • Âge apparent :  Une trentaine d'années.
  • Tics :  Elle a tendance à jouer avec les reflets de la lumière sur ses bijoux lorsqu'elle n'a rien à faire ou à triturer son voile lorsqu'une situation l'agace ou l'embarrasse.
  • Signes particuliers : Néant.
  • Autres : Asenath se voile les cheveux et le visage, dans le but de cacher au maximum l'arrêt de son vieillissement – si on ne saurait la reconnaitre, on ne saurait lui reprocher sa jeunesse éternelle. Elle se vêt également de manière sobre et discrète. Elle ne sort jamais sans avoir enduit sa peau d'huile parfumée pour la protéger de la chaleur, comme c'est la coutume. Ses formes sont discrètes, presque inexistantes.


  

  
Caractère

  
Asenath est... Asenath. Elle a toujours été un peu dans son monde, silencieuse dans ses rêveries ou ses études. Elle se passionne pour le corps humain, la religion et cette symbiose entre les deux qu'est la médecine telle qu'elle est pratiquée à l'époque. Aider son prochain est une noble cause à laquelle elle est ravie de participer ; mais plus encore, c'est sa soif de connaissance qui maintient son esprit éveillé. Que sont ces canaux qui, traversant le corps, semblables au Nil, parfois se bouchent et se dessèchent ? Pourquoi certains enfants ont-ils les yeux clairs ?

Tant de questions, et si peu de réponses satisfaisantes. Les Dieux aiment donc garder leurs secrets... Asenath n'en a pas peur. A bien des égards, c'est un esprit libre. Tel le poisson qui toujours glisse entre les mailles du filet, rien ne semble l'atteindre. Aucune misère, aucune joie n'est trop forte pour briser le calme de ses eaux intérieures. Cela en fait quelqu'un de détaché, quelque peu insensible. Elle comprends – elle comprends la souffrance de ses patients, mais elle ne la ressent pas. Elle n'a qu'une empathie limitée, apprise, acquise par l'expérience. Enfant, elle écoutait les chiens aboyer, les chats miauler, et leur trouvaient plus de sens que les pleurs ou les rires de ses camarades de jeux.
C'est à cette époque qu'elle a commencé à ne parler qu'en cas de stricte nécessité. A quoi bon gaspiller sa salive, si personne ne se comprends dans une discussion ?

Son comportement est parfois un peu étrange, profondément empreint de politesse et de convenances, mais... à côté. Un peu ailleurs. Elle n'est pas foncièrement méchante. Elle partagera son pain et tendra sa main à qui semble en avoir besoin. Il serait malaisé de tenter d'en abuser : si elle ne sait pas se montrer agressive, ses crises de colère sont ravageuses. Comme si toutes les émotions qu'elle aurait dû ressentir se jetaient sur elle au même moment. L'adrénaline décuple alors sa force et sa rage prends des proportions incontrôlables. Fort heureusement, les années lui ont appris à repérer ses crises et à s'éloigner à temps.


  

  
Histoire

  
Il faisait... chaud. Une chaleur aride, sèche, écrasante. Les corps se mouvaient avec lenteur sous le lourd soleil de la saison des récoltes. Les nombreux cours d'eaux qui parsemaient le Delta du nil se traînaient dans leur lit; et tous maudissaient les raisons impératives qui les tiraient hors de l'ombre bienfaitrice.

Loin, dans les marais du Delta, une femme marchait, son enfant dans les bras. La sueur ruisselait sur son visage, dans son cou, sur ses bras et ses jambes. Sa gourde était vide depuis près d'une heure maintenant, mais son désarroi et sa soif n'étaient rien  en comparaison de l'état de l'enfant. Celui-ci gémissait doucement, torturé par la même fièvre qui avait emporté son père quelques jours plutôt. Saïs souffrait d'une épidémie et les médecins y étaient débordés.

La femme avait tenté toutes les solutions qui s'étaient présentées à elle pour sauver son mari. Une fois que les fièvres l'eurent pris, il n'avait pas tenu plus de deux jours. Hélas, dans le désespoir du deuil qui s'était abattu sur elle, son fils unique avait attrappé la même maladie... Elle s'était alors souvenu de quelque chose, d'une vieille histoire qu'enfant on lui avait dit d'oublier. Il y avait, dans les marais...

Il y avait, dans les marais, une modeste hutte de torchis. La femme l'atteignit, épuisée, bien après que le soleil ait commencé sa course descendante. Devant la maison, à l'ombre d'un arbre, une jeune femme se reposait. Elle se leva vivement à l'approche de la femme, comme un criminel prise sur le vif; et, après un instant d'hésitation, vint à sa rencontre.

Elle était vêtue d'une tunique de chanvre qui avait connu de meilleurs jours et un voile sale et déchiré lui couvrait les cheveux et la nuque. Les  deux femmes se dévisagèrent un instant, paraissant toutes les deux très troublées par la présence de l'autre.

Puis, la plus vieille respira profondément et prit la parole.

« Tu ne te souviens peut-être pas de moi. Je suis Mahlah, la fille de Nébet. Je n'arrive pas à le croire... mais tu es bien ma tante Asenath. »

Asenath sourit, un sourire timide et fatigué. Son regard tomba sur l'enfant en sueur, la gourde vide et les pieds écorchés de sa nièce.

« Je me souviens de toi, Mahlah. Tu n'avais pas encore atteint la puberté quand je suis partie. Tu as dû marcher toute la journée... Et tu n'es pas venue me voir, tu es venue me montrer ton fils. Entrons, nous parlerons plus tard »

La maisonnette de torchis fournissait un abri des plus bienvenus contre la chaleur et le soleil. Un certain ordre y régnait, comme si son occupant dévouait une grande partie de sa journée au rangement. On y trouvait nombre de choses qui ne semblaient pas y avoir leurs places – des papyrus, des ostracas, des pots d'onguents étalés sur un petit bureau ; différentes parties d'animaux, plumes, pattes et écailles ; quelques bijoux ; une canne à pêche et une petite lance de chasse ; et bien d'autres choses encore. Il y avait un lit rudimentaire dans un coin de la pièce. Une ouverture donnait sur ce qui semblait être une cuisine à ciel ouvert. Il n'y avait pas de fenêtre.

Asenath fit signe à Mahlah d'allonger l'enfant sur le lit. Elle commença à l’ausculter, examinant chaque partie de son corps et posant quelques questions d'usage. Mahlah se souvenait avoir déjà été dans la situation inverse, allongée sur un lit sous les mains fraiches de sa tante, il y a très longtemps déjà... Et elle retrouvait-là le même regard soucieux, les mêmes gestes précis et les mêmes questions laconiques.
L'examen dura longtemps, mais le verdict fut sans appel.

« Je ne peux rien faire. La colère de Thôt s'est abattue sur Saïs ; ce n'est pas une maladie que je connais, et avec le peu de ressources dont je dispose ici, je ne pourrais que tout au plus abréger ses souffrances. »

La nouvelle et la tombée de la nuit jetèrent un froid. Mahlah et son bébé ne pouvaient pas immédiatement repartir pour Saïs. Asenath leur proposa de passer la nuit sous son toît et de partager son repas. Le silence s'éternisa. Asenath leur servit du poissons grillés et des galettes de blé sauvage. Le repas était entamé depuis un petit moment lorsque Mahlah, comme pour se changer les idées, entama la conversation.

« C'est vrai que c'est impressionnant... Tu as exactement le même visage que lorsque tu es partie. Tu étais un bon médecin et tu commençais à être connue, pourquoi être partie ? Si tu dévoilais le secret de ta longévité, tout le monde pourrait en profiter. »

Asenath finit sa bouchée avec lenteur, puis répondit.

« - Ce n'est pas vraiment un secret. Ou plutôt, il n'y a pas de secret : je n'en sais rien. Il n'y a aucune mention de ce phénomène dans aucun texte sacré ou traité de médecine. Au début... quand on est médecin, on voit toutes sortes de visages. Des gens très jeunes qui ont l'air très vieux et des gens très vieux qui ont l'air très jeunes. Au début, je ne me suis pas inquiétée. J'étais trop occupée par mes études et mes patients pour m'en préoccuper. Et puis, j'avais passé tellement de temps à préparer les onguents pour l'embaumement que je plaisantais en disant qu'ils préparaient déjà mon corps pour les bandelettes.
- Tu as été embaumeuse ?
- Bien sûr ! C'était mon premier travail. Tu n'étais pas encore née, on ne te l'a peut-être pas dit. Je ne faisais pas grand chose, j'étais l'apprentie. Je préparais les onguents et je gérais les commandes et les relations avec les clients. Ils ne m'ont jamais laissé assister à la cérémonie. Puis, par la volonté de Thot et les bonnes relations du maître-embaumeur, j'ai été prise à la Maison de Vie comme étudiante en médecine. Je vieillissais encore, à l'époque... Enfin, tu connais le reste, puisque tu t'en souviens. »

Il y eut encore un silence. Asenath reprit son repas et Mahlah sa réflexion silencieuse. Pourquoi était-elle partie ? Parce que les gens commençaient à parler et que son protecteur venait de décéder. N'avait-elle pas honte, n'avait-elle pas conscience de l'embarras dans lesquels elle les avait mis, Mahlah et les autres, sa famille et ses amis ? Certaines questions ne méritent pas d'être posées. Les visiteurs ne tardèrent pas à s'écrouler, plongé dans un profond sommeil par les hypnotropes qu'Asenath avait glissé dans leurs aliments.

Le lendemain, Mahlah s'éveilla tard, bien après l'aube. Son enfant était mort et Asenath avait disparu.  


[ Chronologie :
- 1067 : Naissance dans une famille aisée de Saïs.
- 1055 : Mise en apprentissage chez un maître-embaumeur.
- 1050 : Début d'études en médecine au Temple de Thôt à Saïs.
- 1039 : Début de sa pratique de médecin.
- 1018 à - 1016 : Sa famille ayant fait les frais de rumeurs sur sa « jeunesse éternelle », elle se retire progressivement de la vie publique.
- 1016 à – 1002 : Asenath vit recluse et cachée au saint du temple de Thôt, sous la protection du grand-prêtre.
- 1002 : Décés du grand-prêtre de Thôt. Asenath se retire dans les marais.
- 1000 : Visite de Mahlah à Asenath. Asenath craint d'être à nouveau troublée par l'arrêt de son vieillissement et s'enfuit vers le sud.]


  
Et toi, t'es qui ?

  

• Nom du personnage sur l'avatar & son origine : Honte à moi, je ne m'en souviens plus. Je l'ai par hasard retrouvée sur mon ordinateur.
• Forums fréquentés auparavant : Trop nombreux pour les nommer. En ce moment, je joue sur Chibisland [Umiko], Grayling Emblem [Illya] et Les Contes d'Ernelzya [Gersande].
• As tu des connaissances particulières en histoire? Je fais partie d'une compagnie d'animations historiques sur le thème du XIIe siècle dans le sud de la France, ce qui fait de moi la dernière personne au monde avec laquelle vous voulez regarder un film historique. :DJe suis aussi intéressée par la période « viking » - entre le VIIe et le Xie siècle. Quand j'étais petite, je voulais être égyptologue...
• Présence sur le forum : Passages quotidiens et réponses selon l'emploi du temps. Je suis sur – beaucoup- de forums, mais je me limite à un sujet RP par forum, de manière à ne faire attendre personne Smile
• Un avis sur le forum ? Tout est à mon goût ! Je salue le concept original, le design sobre et la recherche historique portant sur la période jouée.  Smile
codage par Artemis Epicode
  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Neema
Artisan

En savoir plus

MessageSujet: Re: Asenath | Fiche terminée. Lun 17 Fév - 12:54

Bonjouuuur !

J'aime beaucoup ta fiche ! *-*
Tu es donc validée, et a, 175 points d'influence comme récompense pour ta rapidité x)

Heuuuu, concernant ton avatar, google a trouvé ça (http://i1.ytimg.com/vi/GsAuTPRnF1o/maxresdefault.jpg), donc je t'ajouterai au listing !

Bonne continuation, et bon RP, si tu as la moindre question n'hésite pas Very Happy

Nee'

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Asenath | Fiche terminée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.
» FICHE TERMINÉE | Passage obligatoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternity :: Prologue :: Biographies :: Biographies publiées-